• Les Origines

    Les Origines

     

    Le scénario de City Hunter - Double Trafic a été écrit et finalisé dès le mois d'août 2005.

    Nous l'avons écrit en commun, Elodie Reynier (Laura dans le film) et moi-même Laurent Coiffic.

    Nous étions tous les deux des fans de la série City Hunter (Nicky Larson en France) - créée et dessinée par Tsukasa Hojo - autant du manga que de la série animée. D'un autre côté nous étions aussi assez mitigés, voire déçus, par les adaptations live de City Hunter.
    Niki Larson avec Jacky Chan est à notre goût un bon Jacky Chan mais au niveau de l'adaptation de City Hunter on trouvait ça assez moyen. Mr Mumble ne nous a pas convaincu non plus (attention ce n'est pas un mauvais film loin de là!).

    A mon avis, l'adaptation d'un manga comme City Hunter pose un problème : les personnages sont clairement typés "européens/caucasiens" mais ils portent des noms japonais et tout se déroule au Japon, origine de l'oeuvre oblige.
    Donc, si je vois des acteurs asiatiques dans les rôles principaux, cela me gêne et je n'ai pas l'impression d'une bonne adaptation. Et si je vois des acteurs européens porter des noms japonais, forcément ce serait aussi étrange... Voilà pourquoi, dans le cas de notre adaptation, nous avons conservé les noms créés pour la série animée diffusée en France (Ryo Saeba = Nicky Larson, Kaori Makimura = Laura Marconi...). Je n'utiliserai donc que les noms "français" pour parler de notre film, mis à part le titre.

    Au chapitre des adaptations, nous ne pouvions pas recréer un environnement des années 80/90 comme dans la série originale puisque nous ne sommes qu'une minuscule structure. Nous avons donc décidé d'actualiser certains éléments de l'oeuvre :

    • Pour commencer, la Mini Morris Cooper a été remplacée par une New Mini Cooper (BMW) cabriolet. Au début nous devions louer une New Mini Cooper "normale" mais l'agence Hertz a fait une erreur et nous a fourni une version cabriolet. Finalement, cela n'a pas été un mal, pour la simple raison que dans un cabriolet, on voit bien les personnages se trouvant dans la voiture lorsque l'auto est décapotée.
    • Le pistolet de Mammouth, normalement un Smith&Wesson Cal.44, faisait finalement assez "petit" dans la main de David (qui incarne donc Mammouth). C'est ce qui nous a poussé à choisir un pistolet plus imposant. J'avais le choix entre un Colt Constrictor ou un Beretta 93R mod. (le pistolet de Robocop). Ce qui m'a poussé à choisir le Beretta c'est le fait qu'il tire en rafale, ça fait plus impressionnant!
    • Le treilli de Mammouth est normalement kaki. Là je n'ai pas vraiment d'explication... J'ai préféré lui faire porter un treilli camouflé Centre-Europe... De même, sans explication particulière, j'ai demandé à David de se laisser pousser une petite barbiche, je trouve que ça lui va mieux que la moustache seule.
    • Le point qui fera certainement sauter au plafond les plus fans d'entre vous sera certainement la disparition du tableau des messages (de la gare de Shinjunku). Nous l'avons remplacé par une interface d'e-mail comportant une "skin" du tableau. Le message d'appel reste le fameux "XYZ" bien entendu! L'arrivée des télécommunications a également amené les téléphones portables dans notre adaptation.

    L'un des éléments qui m'a aussi dérangé dans les différentes OAV de City Hunter est l'absence des musiques de la série. Chaque OAV a vu la création d'une bande originale. Les fans, dont je fais partie, apprécient mais pour ma part, les BO de ces OAV n'ont jamais atteint le niveau de la BO de la série TV. (Je parle des BO dans leur ensemble, il y a évidemment de nombreux morceaux qui me plaisent!)
    L'un de mes objectifs était donc d'utiliser au maximum les musiques de la série ; notre objectif étant que notre film semble être un épisode de la série je le rappelle, l'utilisation de ces musiques étaient à mon avis essentielle!! Pour nous qui avons découvert la série en France au début des années 90, ces musiques font partie intégrante de l'ambiance de City Hunter! Je reviendrai sur l'utilisation de ces musiques dans la partie Tournage/Post-Prod.

    Le film a été disponible pour la première fois en DVD sur notre stand au Japan Expo les 3, 4, 5 et 6 juillet 2008.